Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...
Sur la crise et l’après crise

Sur la crise et l’après crise...

 

Sur la crise

 

Cet énorme crash financier s’est produit parce que depuis 30 ans, et malgré 6 alternances droite-gauche, l’Etat n’a pas agi, au niveau national, européen et du G7, pour que des mesures strictes d’encadrement des « produits financiers » et de la spéculation soient mises en place, avec la suppression des paradis fiscaux.

 

Ces mesures préventives auraient été adoptées depuis longtemps.

si les citoyens européens avaient disposé du référendum d’initiative citoyenne européen qui était inscrit – en juin 2000 - dans le projet complet de Constitution européenne de l’UMP. Mais revenu au Pouvoir, la proposition a été « oubliée » lors de l’élaboration du TCE.

En effet « les citoyens » ce ne sont pas 45 millions d’abrutis qui, s’ils disposaient du RIC, feraient des « propositions aberrantes », comme l’a dit Yves GUENA le 03/10/2008 à « ça vous regarde » sur LCP, et comme le pense très fort toute la classe politique... :-(

Bien au contraire, il est indéniable que parmi ses 45 millions d’adultes la France dispose dans tous les domaines toutes les compétences et à tous les niveaux d’expertise.

Par exemple des dizaines d’économistes de niveau international mais aussi des dizaines de milliers de d’employés de tous niveaux, des banques et des institutions financières, dont beaucoup ont des propositions pertinentes à faire pour réformer leur domaine d’activité.

 

La souveraineté nationale, c'est-à-dire le Pouvoir avec un grand « P », appartient au peuple selon l’article 3 de notre Constitution, mais sans le RIC il ne peut l’exercer.

 

N.SARKOSY, à la fin de son discours d’investiture, a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place...“ ( Voir extrait vidéo  http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv )

 

C’est très vrai. Et c’est pour cela que le peuple souhaite le RIC... :-(

 

Deux sondages sur le principe du RIC indiquent 82% et 88% d’avis « favorable », et même avec une modalité précisée discutable : « à la demande de 500.000 personnes » il y a encore 68% de OUI. (Sondage BVA du 11/07/2007 pour le Figaro/LCI)

Le problème, c’est le double langage indécent des politiciens.

 

Ainsi N.Sarkozy a décidé à la place du peuple français sur une copie quasi conforme du traité européen rejeté par lui en 2005, et alors même qu’il avait promis dans son débat avec S.Royal que ce traité était définitivement enterré. :-( (Voir 1er Extrait (vidéo wmv) et 2ème Extrait (vidéo wmv) )

Ainsi encore il avait annoncé en juillet 2007 « une démocratie irréprochable » mais il  n’a pas fait instaurer le RIC !

Alors que donner tous les 5 ans un chèque en blanc à un président et à sa majorité de godillots, sans pouvoir, entre les scrutins, reprendre la main pour décider sur un sujet estimé important, ce n’est pas du tout une « une démocratie irréprochable ».

 

Sur l’après-crise.

 

La crise passée, absolument rien ne garantit que nos « prétendus représentants », si sensibles au lobbying des grands groupes internationaux, dont ils sont proches, prendront toutes les mesures régaliennes annoncées et nécessaires à la prévention d’un nouveau crash.

 

La seule garantie, c’est que les citoyens disposent enfin et au plus vite du référendum d’initiative citoyenne, au niveau national et européen.

 

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » V.HUGO

 

Pour les élections européennes, nous envisageons de présenter des listes exclusivement pour proposer des institutions européennes démocratiques dans lesquelles évidemment la « souveraineté européenne » sera attribuée aux citoyens.

La Direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne

E-mail : direction@ric-france.fr - Site : www.ric-france.fr Tel : 04.72.24.65.02

 

Post scriptum :

En 1993, N.SARKOZY s’était fait élire député RPR avec en 4ème de 20 promesses l’instauration du RIC par un Congrès dans l’année 93, et il était Ministre d’Etat de son ami Balladur, qui 4 mois plus tard réunissait bien un Congrès en hâte, mais pour adopter la Cour de justice de la République, afin que les Ministres socialistes soient jugés par leurs copains parlementaires dans l’affaire du sang contaminé ! Alors, de plus, que 6 mois plus tôt, le 19/11/1992, un sondage Sofres-Le Monde avait indiqué que 80% des Français souhaitaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens, et que la loi est censée être «  l’expression de la volonté générale. »

 


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS