Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...
Paradis fiscaux, régulations diverses et effets d’annonce

Paradis fiscaux, régulations diverses et effets d’annonce...

 

Personne ne peut sérieusement contester que parmi les 45 millions de Français adultes il y a dans les services publics des impôts, des douanes, de la Justice, des universités, des grandes écoles, des centres de recherche, etc., et dans les organismes privés financiers et bancaires notamment, des centaines de salariés de tous les niveaux de compétence qui ont les capacités pour concevoir des mécanismes efficaces de contrôle des « produits financiers » et de régulation du marché et de suppression aussi rapides que possible des paradis fiscaux.

 

Mais pour que ces citoyens se mettent au travail en confrontant leurs propositions il faudrait qu’ils soient certains que s’ils estimaient que leurs « propositions finales » n’ont pas été suffisamment prises en compte par le Gouvernement et sa majorité, ils pourront en appeler à l’arbitrage de la population par la voie du référendum d’initiative citoyenne souhaité, rappelons le, par plus de 82% des Français et promis par tous les partis du PCF au FN en...1993. :-(

 

N.SARKOZY est resté au Gouvernement de 2002 à 2007 et a présidé en plus les 2 dernières années l’UMP majoritaire à l’Assemblée nationale, pourtant , alors que « gouverner c’est prévoir » aucune mesure de régulation, ou contre les paradis fiscaux, n’a été proposée.

 

Le crach financier a imposé à tous les Gouvernants des mesures de survie mais tout le monde sait que les suites seront dures et que les citoyens souhaitent que des mesures de prévention soient prises pour prévenir la prochaine. On entend alors tous les jours N.SARKOZY annoncer une régulation drastique, la suppression des paradis fiscaux, etc...

On se croirait en campagne présidentielle, il annonce toutes les mesures que souhaitent entendre les Français... Le problème c’est qu’ils n’ont aucune garantie qu’elles seront réalisées...

 

La seule garantie est l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui permet « aux citoyens » de proposer l’abrogation d’une loi ou d’en proposer de nouvelles

 

« Les citoyens » les mieux organisés pour lancer un RIC sont les membres des partis politiques, des syndicats, des grandes associations qui prétendent tous, en plus, avoir des solutions alternatives aux problèmes des Français.

 

Alors pourquoi le PS, le PCF, les Verts ou le MoDem ne déposent-ils pas une proposition de loi en faveur du RIC en rappelant dans les médias qu’à la fin de son investiture, N.Sarkozy a évoqué ce « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place...“ (Voir extrait vidéo : http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv)

 

« Rien n’est plus fort qu’une idée dont l’heure est venue » V.HUGO

 

La Direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne

E-mail : direction@ric-france.fr - Site : www.ric-france.fr Tel : 04.72.24.65.02

 

Post scriptum :

En 1993, N.SARKOZY s’était fait élire député RPR avec en 4ème de 20 promesses l’instauration du RIC par un Congrès dans l’année 93, et il était Ministre d’Etat de son ami Balladur, qui 4 mois plus tard réunissait bien un Congrès en hâte, mais pour adopter la Cour de justice de la République, afin que les Ministres socialistes soient jugés par leurs copains parlementaires dans l’affaire du sang contaminé ! Alors, de plus que, 6 mois plus tôt, le 19/11/1992, un sondage Sofres-Le Monde avait indiqué que 80% des Français souhaitaient que les ministres soient jugés comme les autres citoyens, et que la loi est censée être « l’expression de la volonté générale. »

 


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS