Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...

Le PS refait son unité, sur le dos des Français...

 

(Les personnes mises en cause ont reçu ce communiqué avant diffusion pour d’éventuelles objections. Aucune réponse)

 

La nouvelle première secrétaire du PS, Martine AUBRY a déclaré a plusieurs reprises lors de son premier Conseil national du 06 décembre que le PS devait être « utile aux Français » et qu’il fallait « une société plus juste plaçant les citoyens d'abord ».

Devant ces déclarations de bonnes intentions dont tous les Français ne pouvaient que se réjouir, la Direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne a rapidement demandé des actes confirmant ces dires...

 

Le PS étant coupé exactement en deux lors de son dernier Congrès, nous avons le 30 décembre posé notre question aux deux camps.

A Mme AUBRY et à Mme ROYAL et à M. PEILLON.

 

Nous avons expliqué que si le PS voulait véritablement être utile aux Français, c’était très simple et rapide, il devait faire ce qui est en son pouvoir pour obtenir l’instauration du référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui serait effectivement « très utile aux Français », leur permettant d’imposer des référendums pour abroger tout ou partie d’une loi ou adopter des propositions alternatives - celles par exemple que le PS a déjà et aura à leur soumettre.

Nous avons rappelé qu’en 1988, F. Mitterrand avait déjà écrit dans sa lettre aux Français que le référendum d’initiative citoyenne était « une aspiration profonde des Français » et qu’il allait « saisir le légiste ».

Et rappelé que cela était toujours vrai 20 ANS plus tard, avec des sondages favorables au principe du RIC à 82 et 88%, et même - avec une modalité discutable - encore 68% des Français sont pour « Le référendum d’initiative populaire, qui pourrait être demandé par 500 000 signatures de citoyens » (BVA du 11 07.2007 pour le Figaro/LCI : http://tinyurl.com/5dp896 ).

 

Nous avons posé à ces trois hauts dirigeants une question simple :

1° Etes-vous aujourd'hui favorables au référendum d'initiative citoyenne en toutes matières et d'abord institutionnelle et de ratification des traités ?
2° Si OUI quelles actions en faveur du RIC, comptez-vous mener - avant le mois de juin - avec vos amis, notamment parlementaires ?

Nous avons fait pendant trois mois et demi au moins trois relances téléphoniques auprès des plus proches collaborateurs de ces trois personnalités socialistes, malgré les promesses nous n’avons obtenu de réponse d’aucun d’eux.

On constate donc que le PAS unanime refuse de donner aux Français l’outil institutionnel démocratique et efficace qui leur permettrait de se défendre, en abrogeant les lois scélérates et en pouvant adopter les propositions alternatives du PS.

Le PS unanime approuve la « démocratie irréprochable » de N. SARKOZY qui se pratique ainsi :

Tous les 5 ans les citoyens sont appelés à donner un chèque en blanc à un Président et à un député désigné par la Commission d’investiture de droite ou celle de gauche, sans aucun choix possible des électeurs.

Le PS unanime approuve donc le fait que pendant les 5 ans qui séparent deux scrutins les citoyens ne peuvent plus reprendre la parole pour décider sur ce qui les concerne alors que le « programme complet » du Président n’a pourtant obtenu le soutien que de 26% des inscrits au 1er tour...

Nous invitons les électeurs à s’en souvenir lors des Européennes. Le RIC leur rafraîchira la mémoire et aura des candidats partout...

Le PS lance une pétition contre le paquet fiscal mais ne dépose pas de proposition en faveur du RIC, qui permettrait pourtant à cette pétition de déboucher sur un référendum décisionnel ! N’est-ce pas se moquer des citoyens qui veulent le RIC pour pouvoir se défendre...

En Italie Il faut 500.000 signature pour imposer un référendum abrogatif.

La seule manière de faire progresser les acquis est de permettre au peuple de France le droit de pouvoir s'impliquer directement dans la gestion des affaires si nécessaire. Le Référendum d'initiative citoyenne est le seul outil permettant cela !

 

La direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne (RIC)

« Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est venue. » Victor HUGO

« La démocratie se reconnaît dans la capacité d’un peuple a contrôler son destin. » J. Attali

E-mail : direction@ric-france.fr Site : www.ric-france.fr

 

Post scriptum : Sur la considération pour les citoyens de ses trois personnalités socialistes...

 

- Concernant Mme M. AUBRY.

A Lille, lors des municipales, a refusé de s’engager à organiser automatiquement toute consultation qui serait demandée par 20% des inscrits alors qu’elle n’a pourtant fait elle-même au 1er tour que 15,45% des inscrits...

 

- Concernant Mme S. ROYAL.

 1° Le 10 mars 1993, S.ROYAL était membre du Gouvernement de M. Bérégovoy qui avait adopté un projet de loi en faveur du référendum d'initiative populaire déposé sur le Bureau du Sénat. (Après sa déclaration sur le RIP de 1988, F.Mitterrand a attendu 5 ans (!), et les quatre jours de la déroute annoncée des législatives, pour « saisir le légiste ».
 2° Après son élection à la présidence de la Région Poitou Charente nous lui avions demandé dans le cadre du chapitre 3 « Droit à l'expérimentation » de la loi organique n°2003-7004 du 1er août 2003 art.1er , l'instauration du RIC dans sa Région.
Malgré plusieurs relances nous n'avons jamais eu de réponse.
 3° Sur le site « Désirs d'avenir » avec la présentation de plus de cent propositions.
 On pouvait lire :
« Une nouvelle présidence »
Remontée des débats
Les citoyens veulent prendre la parole plus souvent et plus directement pour décider eux-mêmes.(...) »
C'est la description même du référendum d'initiative citoyenne, qui n'était pourtant pas dans son programme présidentiel de 2007.

 

- Concernant M. V. PEILLON.
Ce fut un des fondateurs de la « C6R » - Convention pour la 6ème République -. Dans son « Appel à la rupture » de mai 2001 on pouvait lire :
« Nous voulons enfin reconnaître la possibilité pour les citoyens de provoquer des référendums,... » mais lors des débats sur la loi du 13/08/2004 sur la décentralisation , pas un de ses amis n’a déposé le moindre amendement en faveur du RIC local... ! Pas un seul autre député non plus d’ailleurs...

 


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS