Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...


Retour Titres Flux RSS

Pas de réforme du capitalisme sans Démocratie véritable...

 

Le site http://20propositions.com/  qui présentent un livre très intéressant :
« 20 propositions pour réformer le capitalisme » et appelle les Français
à venir participer en ligne.
Dans sa contribution « Pour alimenter un débat si bien lancé… », Henri Bourguinat termine par cette question:
« 5) Et puis plus fondamentalement, a-t-on quelque chance d’aboutir en confiant la réforme de la régulation à ceux qui ont eux-mêmes causé la crise ?
Vaste, question, certes ! »

 

Il est «  capital » de commencer par répondre à cette question et de proposer également des solutions concrètes pour faire aboutir la réforme.

Pour Albert Einstein la réponse est NON !  
Il l’a clairement écrit : « Ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre. ».
Il me semble que l’économie, la finance et plus généralement la gouvernance des Etats nous fournissent des preuves innombrables de la pertinence de cette déclaration péremptoire.

 

En France, six « alternances » émaillées de réformettes partisanes, style « IGF »en 1982 et bouclier fiscal en 2006 nous ont conduits à 30 ans d’échec des politiques menées par la droite et la gauche dans tous les domaines. Ce constat avait été piteusement reconnu par les deux camps lors des derniers événements graves et révélateurs survenus des les banlieues.
 Il semble donc urgent et logique d’attribuer également aux citoyens l’initiative et le vote de la Loi. L’instauration du référendum d’initiative citoyenne permettra, directement et indirectement, la mise en place des réformes profondes dont la France a besoin dans tous les domaines et qui sont souhaitées par plus de 90% des Français. (*1)

 

Le livre : « 20 propositions concrètes pour réformer le capitalisme » et le site http://20propositions.com/ , créé pour qu’elles puissent être «  discutées, mises à l’épreuve, enrichies. » en est la preuve.

(Le sujet étant « international »il pose un problème supplémentaire. (*2)

 

Mais bien que le domaine traité soit particulièrement complexe et très technique il ne fait pas de doute qu’il existe pourtant parmi les 45 millions de Français adultes, des dizaines de milliers de citoyens «ayant des choses à dire» appartenant à des métiers divers. (30.000 cela représente moins de 7 adultes sur 1.000 !)
Ils  pourraient soit faire des remarques enrichissantes ou faire apparaitre un effet pervers, 
soit exposer à leur tour de nouvelles propositions concrètes « compatibles » avec les  premières car visant le même objectif.

 

Mais il y a un double problème.

 

D’une part, les médias, vont sûrement peu relayer l’initiative de ce site, car ils sont très majoritairement, «  aux ordres » des grands groupes qui les nourrissent, et du Pouvoir pour qui  « La politique c’est l’art d’empêcher  les gens de se mêler de ce qui les regarde » (Paul Valery).  L

 

D’autre part, les dizaines milliers de « participants potentiels »,  sachant de longue expérience que les propositions de réformes élaborées ne seront pas reprises et adoptées par la Majorité présidentielle, risquent d’être très peu nombreux à participer.

Il en serait tout autrement si le référendum d’initiative citoyenne (RIC) était inscrit dans la Constitution.

En effet les initiateurs des propositions pourraient les présenter sous la forme d’une proposition de loi détaillée et en cas de refus du Gouvernement de la faire adopter – en l’état – par la majorité présidentielle, ils pourraient la soumettre directement au vote du peuple devenu souverain.  Il faudra bien sûr avant, avoir  apporté la preuve que leur proposition de loi bénéficiait d’un large soutien dans le corps électoral.

 

Il faut signaler:
- Que les Français sont très favorables au principe du référendum d’initiative citoyenne, plusieurs sondages le prouvent. (
*3)

- Que c’est depuis longtemps et encore aujourd’hui, les déclarations de S.Royal et N.Sarkozy en 2007 en attestent. (*4)

 

Il me semble que la meilleure, sinon l’unique chance de voir « donner force de loi » à tout ou partie des « 20 » propositions concrètes et citoyennes pour réformer le capitalisme serait de disposer du RIC au niveau national et européen. Il me semble plutôt cohérent et complémentaire de présenter avec des propositions de réforme, un outil indéniablement efficace et Démocratique pour leur faire donner « force de loi ».

 

J’ai donc  proposé que, sur ce site, une « 21ème » proposition concrète pour réformer le capitalisme, soit mise en débat: « Le RIC national et européen, outils efficaces et démocratiques de la Réforme. » 

 

« La démocratie se reconnait dans la capacité d’un peuple à contrôler son destin. » J. Attali

« Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est venue. » Victor HUGO

La direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne (RIC)

E-mail : direction@ric-france.fr  Site : www.ric-france.fr

 

Notes.

 

(*1)

« 93% des Français jugent urgent de mener des réformes en France (dont 54% très urgent) »  (IFOP 16/05/2006 pour Acteurs publics)

 

(*2)

Pour la réforme du capitalisme, il sera nécessaire d’obtenir également des institutions
européennes Démocratiques avec séparation des pouvoirs et un article constitutionnel
disposant en substance :

« La souveraineté européenne appartient aux citoyens qui l’exercent par leurs représentants

 élus selon un mode de scrutin unique, au suffrage universel direct et préférentiel et par la
voie du référendum d’initiative citoyenne en toutes matières de la compétence de l’Union. »

 

(*3)

Il faut savoir que 82 à 88% des Français sont favorables au principe du RIC, et ils sont encore 68%  pour  « Le référendum d’initiative populaire, qui pourrait être demandé par 500 000 signatures de citoyens » ( BVA du 11 07.2007 pour le Figaro/LCI )  http://tinyurl.com/5dp896
Il y a une baisse car la modalité est précisée et que le chiffre de 500.000 a pu écarter des OUI qui le considère trop élevé et d’autres trop faible. Cette modalité n’est pas bonne.

(Le Rassemblement pour l’initiative citoyenne propose, lui, des modalités « concrètes » de référendum d’initiative citoyenne notamment national et européen. voir : www.ric-france.fr)

 

(*4)

En 1988, dans sa lettre aux Français , F.Mitterrand avait déjà écrit : «  le référendum d’initiative populaire est une aspiration profonde des Français je vais saisir le légiste. »
En 2007 c’est toujours vrai.

 

S.ROYAL, après des centaines de rencontres avec les citoyens en dressait le bilan sur son site « Désirs d’avenir »  en présentant plus de cent propositions.  On pouvait lire :

« Une nouvelle présidence »

Remontée des débats

Les citoyens veulent prendre la parole plus souvent et plus directement pour décider eux-mêmes.(…) »

Et :

N.SARKOZY, à la fin  de son investiture a évoqué ce  « peuple français qui ne veut pas que l’on décide à sa place, et qui par-dessus tout ne veut plus que l’on pense à sa place »

(Voir extrait vidéo  http://www.ric-france.fr/videos/ns.wmv  )

 


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS