Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...


Retour Titres Flux RSS

L’information selon Mediapart

 

Selon la Loi n°57-32 du 10 janvier 1957 portant statut de l'agence France-Presse.

Cette agence de presse doit donner : «  information exacte, impartiale digne de confiance. ».

Il me semble que cela devrait être la règle pour tout journaliste digne de ce nom.

 

Dans le Code civil en vigueur aujourd’hui l’article 25 dispose pour les personnes ayant acquis la nationalité française depuis moins de 10 ans, quatre cas dans lesquels cette nationalité  peut leur être retirée.

1er cas : « S’il est condamné pour un acte qualifié (loi n°93-993 du 22.07.1993) de «  crime et délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la Nation » ou «  pour un crime et un délit constituant un acte de terrorisme. »

 

Il circule sur le net un article de 8 pages signé Edwy Plenel intitulé « Sarkozy contre la République: un président hors la loi » dans lequel on peut lire :

 «(…) Par l'affirmation que « la nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d'origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d'un fonctionnaire de police, d'un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l'autorité publique »,le chef de l'Etat a publiquement proposé d'instaurer deux catégories de Français et de ruiner le principe d'égalité devant la loi, en créant une nationalité conditionnelle pour les Français d'origine étrangère.(…) »   

 

Chacun peut donc  constater :

-      Que le 1er cas existant date du 22.07.1993  et que la Gauche au pouvoir de 1997 à 2002 ne l’a donc pas abrogé.

-      Que ce n’est donc pas N.SARKOZY qui a créé « une nationalité conditionnelle pour les Français d'origine étrangère. (…) » 

-      Qu’il souhaite ajouter un 5ème cas de retrait de la nationalité. 

 

Edwy Plenel qui a rappelé que « La souveraineté nationale appartient au peuple », et qui appelle à une réaction immédiate, aurait un moyen simple démocratique et très efficace de contrer les lois Sarkozy dans tous les domaines : disposer du référendum d’initiative citoyenne (RIC) qui lui permettrait de soumettre ses lois à abrogation.

82 à 88% des Français y sont favorables. !

 

Le 18.04.1993, par RIC les Italiens ont pu abroger 8 lois le même jour. Et d’autres depuis... !

Le 07.mars 2010 par RIC le peuple suisse a abrogé une loi qui allait entrainer une baisse des retraites. Le gouvernement devra revoir sa copie.

 

Or, on constate :

- Que Edwy Plenel n’a jamais demandé l’instauration du RIC qui est pourtant le seul outil institutionnel permettant véritablement au peuple d’exercer, à tout moment la « souveraineté nationale », c'est-à-dire le Pouvoir avec un grand « P ».

- Que la République qu’il défend avec Mediapart  et la Gauche, est celle de N.SARKOZY dans laquelle les citoyens, entre deux scrutins de même niveau -  ne peuvent plus reprendre la parole par RIC, pour décider de ce qui pourtant les regarde.

 

Nous invitons les véritables démocrates qui font confiance au peuple à nous rejoindre... www.ric-france.fr

 

La direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne

E-mail : direction@ric-france.fr  Site : www.ric-france.fr Tél. 04.72.24.65.02

 «  La démocratie se reconnait dans la capacité d’un peuple à contrôler son destin. » J. Attali

« Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est venue. » Victor HUGO

 


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS