Bandeau RIC Urne Clef Justice
 PlanL'essentiel, et les forums
Démocratie? Mon oeil...A lire absolument, surtout
s'il vous restait quelques illusions...
VidéosQuelques vidéos choc pour ne rien oublier...
Agissez!Référendum d’Initiative Citoyenne.
Agissez pour la démocratie.
Nous aiderDécouvrez les différentes façons de nous aider.
PrésentationLe Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Nous contacter
CommuniquésTenez-vous au courant...
ScrutinsPour des modes de scrutin plus démocratiques
RéférencesSources d'inspiration, de réflexion...


Retour Titres Flux RSS

Le vrai message des Français..!


Pour tous les leaders d’opposition les Français ont exprimé un rejet de Nicolas Sarkozy.

Mais comme disent les politologues, il faut comparer ce qui est comparable.

1° Voyons donc d’abord les chiffres qui sont, rappelons-le, têtus : (Source Le monde...)

+ Au second tour de 2004.

34,28% d’abstention.

31,64% des inscrits  comme score total de la  gauche.

+ Au second tour 2010

48,92% d’abstention. Hausse de 14, 64%

26,37% des inscrits  comme score total de la  gauche. Perte de  5,27% = 2,3 Millions de voix perdues


2° Voyons ensuite un sondage récent
. (Les années passées les chiffres sont comparables)

Voici un sondage sur 1500 personnes TNS/SOFRES pour le CEVIPOF, très récent 09.12.2009 et dont pas grand monde a parlé et qui est la base de la situation. (Les autres années les chiffres sont comparables.)

La confiance pour la gouvernance du pays

Question Concernant les prochaines années, laquelle des trois phrases suivantes se rapproche le plus de votre opinion

J'ai confiance dans la gauche pour gouverner le pays 14%

J'ai confiance dans la droite pour gouverner le pays 16%

Je n'ai confiance ni dans la droite ni dans la gauche pour gouverner le pays 67%

Sans opinion 3 %

A une question NATIONALE CLAIRE la réponse l’a été également.

Que J.F.KAHN « anti-Sarkoziste primaire » écrit pourtant :

Non, ils ont voté anti-Sarkozy. 
C’est si vrai que la raison de l’échec du NPA d’Olivier Besancenot (et dans une moindre mesure de celui du MoDem), ainsi que les scores légèrement décevants du Front de Gauche (qui a quand même, en fait, dépassé les 7 %) et même d’Europe Ecologie, est la conséquence de cette volonté de voter utilement anti-Sarkozy.

Et  le vote important du FN c’est du vote utile ?

En réalité ce vote n’est qu’un cri puissant du peuple français pour exprimer son mécontentement et un rejet massif de la droite comme de la gauche. Confirmant grandeur nature le sondage du CEVIPOF.

Un rejet d’une classe politique qui confisque le pouvoir aux citoyens entre deux scrutins ! Le Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne a apporté la preuve du mépris des électeurs de toutes les listes UMP, PS, EE, NPG. Elles ont toutes refusé  de rendre la parole aux électeurs même  à la demande de 10% dans le cadre de la loi du 13.08.2004.

Au 1er tour : Abstention, vote blanc et nul, vote F.N = 61% des inscrits.

Il s’est avant tout exprimé – fort sagement- par une forte abstention : 53,63 %

Au second tour 2010, 15% d’abstention de plus qu’en 2004 et le vote Front national a progressé où il était déjà.

Un sondage des 20-21 mars indiquait :

A contrario, 28 % des sondés préfèrent que Nicolas Sarkozy « ne change pas le rythme de ses réformes » et 22 % lui demande même de les accélérer. (40% pour une pose. 10% S.O)

Ce refus de l'immobilisme est particulièrement flagrant sur la question du financement des retraites et de la réduction des déficits publics. Près des trois quarts des Français, selon ce sondage, veulent que des mesures soient prises dans les semaines ou les mois à venir (respectivement 73 % et 71 %) plutôt que de repousser la résolution de ces problèmes dans les années ou décennies à venir.

Les Français veulent des réformes, mais justes et efficaces.

Pour les avoir il est indispensable que le peuple dispose du référendum d’initiative citoyenne qui :

D’abord obligera le gouvernement à de véritables négociations avec les syndicats et à l’écoute des Français.

Ensuite et surtout si les Français estimaient ne pas avoir été entendus ils auraient le dernier mot. Ce qui devrait être le cas dans toute démocratie.

Selon deux sondages à 82 et 88% des Français sont favorables au référendum d’initiative citoyenne. Et la loi est censée être « l’expression de la volonté générale » (Article 6 de la DDHC)

En SUISSE, le 07mars 2010, où le  référendum d’initiative citoyenne existe, le peuple a pu abroger une loi qui aboutissait à une baisse des retraites avec 73% de OUI à l’abrogation.

Les médias ne pourront bien longtemps éluder la question de la Souveraineté du peuple.

Ce n’est pas donner un chèque en blanc tous les 5 ou 6 ans à des candidats désignés par d’autres !

L’instauration du RIC doit être le combat N°1 de tous les démocrates...

La direction collégiale du Rassemblement pour l’Initiative Citoyenne 

E-mail : direction@ric-france.fr  Site : www.ric-france.fr Tél. 04.72.24.65.02

 «  La démocratie se reconnaît dans la capacité d’un peuple à contrôler son destin. » J. Attali

« Rien n’est plus fort qu’un idée dont l’heure est venue. » Victor HUGO


Retour Titres Flux RSS

Rassemblement pour l'Initiative Citoyenne
Flux RSS